Etoiles Filantes

Approche

1h du bivouac

Partenaire

Rémi et Véro

Lien

Grande Voie 3 étoiles

Etoiles Filantes

Direction tour des Jorasses pour faire une voie nommée Etoiles Filantes. Le nom est beau…. mais je n’avais pas regardé le topo… J’ai été guidée par Rémi.

Nous ne sommes pas allés au refuge, les bivouacs c’est quand même mieux ! Alors on a un peu galéré à le trouver celui-là, mais finalement une bonne place de bivouac pour deux nous attendait. Ne pas monter jusqu’à la cabane mais il faut marcher jusqu’à rejoindre le glacier.  Il faut bien traverser les deux ruisseaux à droite et regarder un peu en contrebas dans les gradins. Il est caché, mais avec un peu de conviction, vous y arriverez.

Le lendemain, pas de stress on part tranquille pour le pied de la voie. Le glacier est très accidenté, bien regarder l’itinéraire avant de vous y engager et attention au glacier suspendu en dessus! Pour la première longueur, nous avons dû passer une belle rimaye qui ne faisait pas rigoler.

Le topo est bien décrit dans C2C (celui que je n’ai pas regardé avant d’aller me frotter à cette voie)…. En fait, pour rappel, j’ai horreur de la dalle et encore plus sur du granite. Pour le coup, j’ai été servie ! C’est une voie pure dalle granit. Magnifique diront certains…. pour moi, c’était digne d’un film d’horreur. Bref, je prends mon courage à deux mains et je me lance dans L7: 6c+ pure dalle ! Je monte, je couine, j’essaie, je n’ose pas passer un pas, je me dis que c’est que 6c+ et que ça devrait jouer. Je réessaie (pour la xème fois) , non, j’ai trop peur. Je fais demi-tour et laisse Rémi aller poser les paires, et ce, jusqu’à la fin de la voie. Définitivement la dalle sur granite, je laisse ça aux amateurs.

 

En conclusion, je ne suis pas très objective pour cette voie (vu qu’elle est principalement en dalle) mais Rémi à heureusement bien aimé ! Jolie, paraît-il !

Tout au long de la voie, le glacier suspendu a rejeté quelques bouts de glace qui tombaient pile sur notre chemin de montée. En début d’après-midi, lorsque nous étions dans les dernières longueurs, un ÉNORME sérac est tombé et a pris la largeur entière du glacier où l’on est monté quelques heures auparavant. Il a rebouché toutes les crevasses et creusé des rigoles énormes. Du coup, pour le retour, on ne voyait plus les crevasses qui étaient rebouchées par des ponts de neige. De plus, un brouillard épais s’est invité lorsque nous étions en bas des rappels. On a attendu un peu, une trouée de 5min. nous a permis de vite courir sur le glacier pour avancer un peu, puis le brouillard revient. Alors on reste immobiles le temps d’avoir une autre trouée de 5 min et ouf, on arrive sain et sauf en bas au bivouac.

 

En gros, c’était l’aventure et dangereux, mais bon, parait la voie est belle…

Si c’était que moi, j’aurais mis 2 étoiles, mais je ne suis pas objective. Alors Rémi en met 3 🙂

 

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Jpeg