Arête du Moine, Aiguille Verte

Approche

Glacier peu crevassé si l'on passe à gauche (2h)

Materiel

3 sangles, 4 friends moyens

Partenaire

Olivier et Véro

Lien

Grande Voie 4 étoiles

Arête du Moine, Aiguille Verte

Première fois à la Verte pour Olivier et moi-même ! Première fois au refuge du Couvercle aussi !

Après un accueil pas très chaleureux, une sieste perturbée par des Italiens qui ne sont pas spécialement bien élevés et de bonnes lasagnes, on va se coucher tôt. Bon, pour ma part, les lasagnes me restent dans le ventre toute la nuit, alors je ne dors pas et reste vers les toilettes ;).

Départ 2h30 du refuge. A cette époque, la rimaye passe encore mais tout à droite. On se retrouve deux cordées pour l’arête du Moine, la deuxième étant la cordée des Italiens pas très bien élevés mais qui avancent super vite malgré leur âge (70 ans ?). On débute la course dans la nuit et les deux cordées ensemble. Au tout début, nous n’avons pas pris le bon itinéraire, ce qui nous fait perdre 1h, mais ce n’est pas grave, je grimpe plus dur que prévu et on rejoint la vraie voie. Il faut avoir un bon sens de l’itinéraire (comme Olivier), savoir prendre le chemin le plus simple, suivre les cairns (attention il y en a partout, en fait) et grimper un peu plus dur que prévu si l’on veut rester sur le fil de l’arête dans la dernière partie. Après 6h de marche / grimpe, on arrive au sommet ! Et quel sommet ! Un peu émus depuis le temps que l’on veut le gravir. Mais à ce stade de la course, nous sommes qu’à la moitié de notre journée.

 

Le retour se fera par le même itinéraire et les mêmes horaires malgré que nous ne sommes pas restés sur le fil de l’arête au début de la descente pour faciliter la chose. BIEN PRENDRE LA DESCENTE EN CONSIDÉRATION DANS VOTRE TIMING !

La descente est longue longue longue ! On repasse vite fait boire un truc à la cabane et payer notre addition. Toujours autant antipathique ces gardiens, pourquoi ? Parce qu’on n’est pas guide ? …

 

Bref , il est 19h00 quand on décide de descendre jusqu’à Chamonix à pieds ! C’est encore long long long 😉 retour à la voiture à minuit ! Autant dire que c’était une belle grosse journée ! Merci Olivier pour ce beau partage ! Et c’est sans dire que j’en ai chié !

 

Horaire: Un peu moins de deux heures de la cabane à la rimaye, 6 heures de la rimaye au sommet (en perdant 1 heure au début), 6 heures du sommet à la rimaye, 1h de la rimaye à la cabane.