La Résistance

Secteur

Longueurs

10

Approche

45 min. sur un sentier raide et efficace.

Horaires

Compter 7h de voiture à voiture

Partenaire

Rémi, Djé, Véro

Topo

Escalade dans le Diois

Lien

Grande Voie 3 étoiles

La Résistance

Congé de 5 jours pour moi et fin de saison pour Rémi, on décide de partir dans la Drôme, notre futur chez nous, et de profiter du soleil !

Après une petite journée à RoblochCliff, une falaise de fissures trad calcaire proche de Thônes (jolies couennes mais aucune infos car le topo est gardé « secret » ? Donc  si vous voulez des infos, nous vous les donnons avec plaisir!) , on prend la route sous la pluie.

Haaa le beau soleil de la Drôme. Après une journée de couenne, Djé et Thib nous rejoignent. C’est la première fois aux trois becs pour nous et nous ne sommes pas déçus ! Thib ayant de « petits » problèmes aux dents, nous grimpons à 3 dans « La Résistance » avec notre ami Djé.

Approche: Chemin raide mais efficace ! Une fois sur la vire, la vue est splendide ! Il faut bien traverser cette vire un peu expo tout de même et le début de la voie ne se trouve pas loin de la voie « Des Parisiens ». Dans certains topos, il est écrit qu’il y a le nom de la voie au pied, mais nous n’avons rien trouvé. Nous avons déduit que c’était le début de la voie car c’est la première voie spittée après Les Parisiens.

L1: 6a+, il n’y a plus de lunule dans sur le bloc coincé, contrairement à ce que dit le topo C2C. Le passage du surplomb n’est pas commode, il réveille 😉

L2: 6c, Superbe longueur dans un dièdre

L3: 7a, Court mais intense sur la fin. Il faut serrer les petites croutes et c’est pumpy mais ça passe bien et c’est extra bien protégé (possible de faire du A0). Nous n’avons pas vu la dalle de sortie décrite dans le topo C2C. Le relais est juste en dessus du toit. Très jolie!

L4: 6b, jolie avec tout de même un passage sur du rocher pourri.

L5: 6b, Encore joli.

L6: 5c+, facile mais super beau ! Attention à l’arrivée sur la vire, le rocher est pourri et de gros blocs demandent qu’à partir.

L7: 6b+, début bloc pour passer le toit puis superbe!

L8: 6c, Encore rien à dire! Par contre, contrairement au topo C2C, je n’ai pas pris l’inversée pour passer le bombé final mais de belles prises juste à droite….

On rejoint la voie des Parisiens pour les deux dernières longueurs. Dans le topo, il est écrit qu’il est préférable de compléter avec un mini jeu de friends de taille moyenne, mais franchement, il y a tellement de pitons que j’en ai utilisés aucuns.

Fini les belles longueurs avec de belles strates et du rocher béton…

L9: 6a+, c’est facile mais on avance moins vite quand c’est du rocher pas stable… Beaucoup, beaucoup de pitons ! Je l’accorde, je ne sais pas combien sont bons, mais bon…. Attention au tirage, ça zig-zag !

L10: 5b, Attention au tirage ! Le sommet est trop classe !

Conclusion: Nous n’avons pas été déçus de notre première rencontre avec les trois becs ! Splendides dalles à silex, du rocher super et une vue extraordinaire 😉 Bref, allez-y ! C’est une belle voie à faire dans des cotations plus qu’abordable, sans prise de tête (à part les deux dernières longueurs) et toute équipée !

Horaire : 45 min. d’approche, 5h pour la voie (à 3) et 45 min. de descente. Un casse-croute au sommet et une petite pause bien méritée pour contempler la vue.

Les trois becs, on y retournera !